Le Blog TorahCoach

22 résultats pour le tag psychologie

« Comment puis-je être sûr que mon analyse va me guérir ? » : telle fut la question qu'un certain patient me posa un jour. L'interrogation est l'occasion rêvée pour passer en revues les rôles respectifs du patient, du thérapeute et du processus qui les réunit, la thérapie. Au-delà de cette démarche, nous aurons l'occasion de dissiper une erreur communément admise : la thérapie enge…
Publié le 17/06/2018
703
Tous les thérapeutes, du moins je l'imagine, veillent au cadre dans lequel ils accueillent leurs patients. Il y a ces couleurs pastels qui apaisent et facilitent la réflexion. Il y a ces lumières feutrées, faites pour ne pas agresser, presque pour protéger les agressions psychiques que le patient vit au quotidien en son for intérieur. Il y a ces décorations abstraites, puisant dans l'art moderne ou dans le style ethnique, pe…
Publié le 03/06/2018
2839
Publié le 22/05/2018
2150
Nous avions débuté la première partie de cet article en évoquant les bons vivant. De fil en aiguille, nous en étions venus à l'idée que profiter de l'instant présent en le vidant du plaisir qu'il recèle, n'avait rien d'un idéal de vie. C'est plutôt une malédiction authentique, qui promet un appétit grandissant mais jamais assouvi. Un manque permanent, une sensati…
Publié le 06/05/2018
1217
On les remarque. On les admire. En secret, on les jalouse. Aux bons vivants, jamais à court de sourires, il suffit d'une plaisanterie ponctuée d'un rire franc pour revendiquer une philosophie qu'ils n'ont nul besoin d'expliquer. Mais les bons vivants sont-ils vraiment vivants, justement ? Jusqu'à quel point leur exemple est-il bon ? Et puis, quel rapport pourrait exister entre eux et les désordres psychiques ? C'est en somme une réflexion sur le …
Publié le 29/04/2018
571
Si les contes pour enfants séduisent jusqu'aux adultes, c'est peut-être parce que la distance entre le désir et sa réalisation y est ténue. Dans les contes pour enfant il suffit de rêver sa réalité pour, déjà, vivre son rêve. Il existe ainsi des mondes de facilité, d'immédiateté où il fait bon se réfugier, à défaut d'y vivre. Car non, comme le regretteron…
Publié le 04/03/2018
590