Le Blog TorahCoach

La Torah dépasse les mots. On y trouve des mots bien sûr, et donc un fil conducteur, un récit. Derrière cette face apparente on trouve cette fois l'essence, l'intention première, dont les mots ne sont « que » les véhicules. La rencontre entre la dimension quasi palpable des mots et la dimension plus large propre à leur essence, c'est cela qui donne le sens. Ainsi, quand la Torah enjoint :
Si les contes pour enfants séduisent jusqu'aux adultes, c'est peut-être parce que la distance entre le désir et sa réalisation y est ténue. Dans les contes pour enfant il suffit de rêver sa réalité pour, déjà, vivre son rêve. Il existe ainsi des mondes de facilité, d'immédiateté où il fait bon se réfugier, à défaut d'y vivre. Car non, comme le regretteron…
Publié le 04/03/2018
590
Je connais une personne qui a pour habitude d'annuler nos rendez-vous au dernier moment. Au début, je le luis reprochais et cela créait des disputes. Alors j'ai décidé de ne plus réagir. Selon vous, est-ce la solution, sachant que même ainsi je sens que le climat reste tendu ? Bonjour Sandrine, Si nous devions vous répondre directement, nous dirions que la cohéren…
Publié le 25/02/2018
880
Le peuple juif, dans le rôle de bouc émissaire que les nations ont cru commode de lui conférer, est bien souvent, malgré lui, le révélateur de principes que celles-ci projettent sur lui, du fait qu'elles ne parviennent pas à les assumer. On a ainsi voulu faire croire que l'ambition du Juif, qu'un rictus rendait plus menaçant et détestable encore, se réduisait à conquérir le mo…

Certaines femmes, si fières d'exister par l'empreinte qu'elles laissent dans le regard des hommes, acceptent en fait de n'être qu'un souvenir.

Publié le 15/02/2018
63
Lors du dernier article, nous expliquions que le transfert, loin d'être un mot barbare réservé à la psychanalyse, d'une part s'avère assez facilement explicable, et d'autre part s'immisce dans maintes situations. L'une d'entre elles, mentionnions-nous encore, est la névrose d'échec. C'est à cette manifestation que nous consacrerons notre article. Tout d'abord et com…
Bien qu'apparemment convenable, la question est très mal posée. En fait, ce n'en est même pas une, puisqu'elle appartient à ces questions purement rhétoriques qui ont déjà valeur de réponses. Ainsi donc, la voiture rendrait agressif ? Nous croyons que non. Nous croyons grotesque qu'une personne habituellement posée, parce qu'elle s'installerait derrière un volant, se mettrait soudain à invectiver d'autres autom…
Publié le 04/02/2018
624