Le Blog TorahCoach

6 résultats pour le tag relation à d.ieu

Nous nous trouvons entre Roch haChanna et Yom Kippour. De façon générale, cette période est propice à la remise en question, prélude à un progrès individuel, lui-même facteur d'un progrès collectif. Cette période est également propice à la notion de pardon[Nous invitons au passage le lecteur à lire un précédent article&n…
Publié le 25/09/2017
549
Chaque jour, j'emprunte un passage singulier. Il s'agit d'une allée qui longe plusieurs sociétés, et par laquelle les salariés passent donc en se rendant à leur travail ou en le quittant. C'est aussi le lieu où ils prennent leurs pauses, unis par le geste alors qu'ils fument leurs cigarettes. Ce lieu, j'ai choisi de l'appeler « l'allée de la mort ». Le lecteur se demandera sans doute pourquoi avoir choisi une appellation auss…
La Torah est-elle un remède capable de transformer miraculeusement un être commun en un être d’élite ? Le prétendre serait aller un peu vite en besogne. Souvenons-nous en effet de la boutade de Rabbi Aryeh Leib Malin : « la Torah n’est pas un four », apte à transformer en un clin d’œil un mets cru en un mets appétissant. Seule, la Torah n’a pas le moindre effet bénéfique …
Publié le 27/02/2017
390
Un matin comme les autres dans le métro parisien. Station après station, des passagers encore assis se lèvent pour en accueillir d’autres. Bientôt, le wagon est tellement bondé que dans l’espace face aux portes, tous les voyageurs sont debout. Je me trouve à cet endroit. Au même endroit, un voyageur est resté assis. Il regarde fixement par la fenêtre. Le métro n’est pourtant pas un métro a&eacut…
Un irrépressible devoir La vie impose parfois des épreuves pénibles qui ébranlent les repères et remettent radicalement en question. À la suite de ces expériences (par exemple un revers amoureux, un échec social ou le décès d’un proche, D.ieu nous en préserve), on éprouve souvent un élan de techouva (retour vers D.ieu). Cet élan offre principalement 3 ca…
Publié le 06/03/2016
428
Parfois, face à une difficulté, la question qui se pose n'est pas de savoir si une solution existe, mais si on serait prêt à l'accepter une solution qui existe. Cette question se pose plus souvent qu'on ne le croit. En fait, elle est aussi fréquente que ces problèmes qui durent. Ces problèmes qui durent tellement que l'on peut se demander si la personne qui en souffre ne serait pas devenue son propre bourreau, en faisant justement en…
Publié le 03/01/2016
186