Gérer un patron pervers (Partie 2 sur 3)
Dans la première partie de cette capsule, nous parlions de gérer un patron pervers. D’emblée, précisons que notre choix du verbe « gérer » n’est pas fortuit. Il met en lumière le nœud même de la problématique. Pour le dire de façon claire et définitive, au fond qui peut espérer, eh bien, justement gérer un être qui demeure ingérable ? Passons par cet outil psychique incomparable qu’est la métaphore. Et imaginons un individu face à deux meules de granit collées l’une à l’autre et tournant en sen…

À propos…

Analyste, je partage mon intérêt pour la construction de soi à travers ce blog. J'aide par ailleurs des personnes en souffrance à se reconstruire. N'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.

Au fait, vous avez aimé cette publication ? Je vous laisse découvrir mon livre !

Vous aimerez aussi

Voici 3 autres publications ayant aussi pour thème Fait de société

Partage