Une tyrannie qui ne dit pas son nom Ah ! Cette tyrannie. Elle est là, partout, autour de nous, en nous parfois ! Mais pour la découvrir, il faut avoir pris du recul. S'être élevé spirituellement, avoir voyagé et côtoyé d'autres horizons, d'autres visages, ou bien avoir vécu comme un observateur de notre société et non pas seulement comme un acteur. Oui, du recul est nécessaire pour cons…
Chère Rivka, Vous avez écrit LE mot-clé : confiance. Ce que l’on appelle en hébreu emouna, désigne la foi ou la confiance. Et l’on croit, à tort, que la emouna est une notion purement religieuse. En réalité, la emouna est omniprésente, si bien qu'il n’est pas exagéré de dire que sans foi, aucune société ne pourrait se dével…
18/01/2016

À trop rechercher l'approbation d'autrui, on n'écoute plus ses désirs et à ne plus écouter ses désirs, on finit par les détruire.

12/01/2016
Merci à Israël Magazine pour ce publireportage paru dans le numéro de janvier 2016.
09/01/2016
Un pêcheur d’un nouveau genre Si tout le monde ne sait pas pêcher à la ligne, chacun sait que dans cette discipline, qui multiplie les lignes multiplie les prises. Si le pêcheur aguerri en lance une dizaine, ce n’est pas tant qu’il espère ferrer dix poissons à la fois. Il sait simplement que ses chances d’en prendre même un seul sont décuplées, et cette seule perspective suffit à le r&eacut…

Les mots sont la soupape de la pensée.

03/01/2016

Le syndrome du caméléon, c'est devenir un peu l'un, un peu l'autre, avec aisance. Mais à être tout le monde, on n'est plus personne, et surtout pas soi.

03/01/2016