98 résultats pour la catégorie article

De nos jours, parler de problèmes de couple c'est un peu comme parler de la pluie et du beau temps : c'est devenu d'une plate banalité. S'il ne fait aucun doute qu'un homme et une femme choisissent de devenir un couple pour être heureux, la réalité est tout autre. Disputes, incompréhension, mépris ou, pire, violence et infidélité viennent détruire en un clin d’œil des efforts parfois acharnés.
Nous l'avons tous vu au moins une fois. Il nous a fait sourire, il nous a fait réfléchir, il nous a fait rêver. Qui donc ? Starman, bien sûr. Si crédible de par son attitude et pourtant si irréel, si proche de nous et pourtant si loin, ce voyageur de l'espace, sans conscience ni but, a su malgré lui cristalliser une adhésion universelle. C'est vrai, on l'aime bien, ce personnage. Ou plutôt, on aime cette scène qu'il nou…
Sans bien sûr en être ni l'essence, ni but, l'injustice semble faire partie intégrante de ce monde[Sous-entendu, d'un point de vue uniquement humain. À la lumière de la Torah, l'injustice perd de son caractère arbitraire qui lui est souvent attribué.]. Face à elle, personne ne peut rester indifférent. Du fait que l'homme est intimement épris de justice, l'injustice le dérange. En fait, l'injustice place l'hom…
Dans la première partie de cet article, nous évoquions le précipice dans lequel sombre une victime de viol. Pour nous y référer, nous parlions de « logique ». Toutefois, si logique il y a, elle ne peut exister que depuis l'esprit malade de l'agresseur. Malade, cela ne fait aucun doute, puisque cet esprit est par exemple capable d'assimiler de…
La Torah dépasse les mots. On y trouve des mots bien sûr, et donc un fil conducteur, un récit. Derrière cette face apparente on trouve cette fois l'essence, l'intention première, dont les mots ne sont « que » les véhicules. La rencontre entre la dimension quasi palpable des mots et la dimension plus large propre à leur essence, c'est cela qui donne le sens. Ainsi, quand la Torah enjoint :
Si les contes pour enfants séduisent jusqu'aux adultes, c'est peut-être parce que la distance entre le désir et sa réalisation y est ténue. Dans les contes pour enfant il suffit de rêver sa réalité pour, déjà, vivre son rêve. Il existe ainsi des mondes de facilité, d'immédiateté où il fait bon se réfugier, à défaut d'y vivre. Car non, comme le regretteron…
Le peuple juif, dans le rôle de bouc émissaire que les nations ont cru commode de lui conférer, est bien souvent, malgré lui, le révélateur de principes que celles-ci projettent sur lui, du fait qu'elles ne parviennent pas à les assumer. On a ainsi voulu faire croire que l'ambition du Juif, qu'un rictus rendait plus menaçant et détestable encore, se réduisait à conquérir le mo…