Le Blog TorahCoach

19 résultats pour le tag souffrance

« Comment puis-je être sûr que mon analyse va me guérir ? » : telle fut la question qu'un certain patient me posa un jour. L'interrogation est l'occasion rêvée pour passer en revues les rôles respectifs du patient, du thérapeute et du processus qui les réunit, la thérapie. Au-delà de cette démarche, nous aurons l'occasion de dissiper une erreur communément admise : la thérapie enge…
Publié le 17/06/2018
703
Nous l'avons tous vu au moins une fois. Il nous a fait sourire, il nous a fait réfléchir, il nous a fait rêver. Qui donc ? Starman, bien sûr. Si crédible de par son attitude et pourtant si irréel, si proche de nous et pourtant si loin, ce voyageur de l'espace, sans conscience ni but, a su malgré lui cristalliser une adhésion universelle. C'est vrai, on l'aime bien, ce personnage. Ou plutôt, on aime cette scène qu'il nou…
Sans bien sûr en être ni l'essence, ni but, l'injustice semble faire partie intégrante de ce monde[Sous-entendu, d'un point de vue uniquement humain. À la lumière de la Torah, l'injustice perd de son caractère arbitraire qui lui est souvent attribué.]. Face à elle, personne ne peut rester indifférent. Du fait que l'homme est intimement épris de justice, l'injustice le dérange. En fait, l'injustice place l'hom…
Dans la première partie de cet article, nous évoquions le précipice dans lequel sombre une victime de viol. Pour nous y référer, nous parlions de « logique ». Toutefois, si logique il y a, elle ne peut exister que depuis l'esprit malade de l'agresseur. Malade, cela ne fait aucun doute, puisque cet esprit est par exemple capable d'assimiler de…
La Torah dépasse les mots. On y trouve des mots bien sûr, et donc un fil conducteur, un récit. Derrière cette face apparente on trouve cette fois l'essence, l'intention première, dont les mots ne sont « que » les véhicules. La rencontre entre la dimension quasi palpable des mots et la dimension plus large propre à leur essence, c'est cela qui donne le sens. Ainsi, quand la Torah enjoint :
Lors du dernier article, nous expliquions que le transfert, loin d'être un mot barbare réservé à la psychanalyse, d'une part s'avère assez facilement explicable, et d'autre part s'immisce dans maintes situations. L'une d'entre elles, mentionnions-nous encore, est la névrose d'échec. C'est à cette manifestation que nous consacrerons notre article. Tout d'abord et com…